Un dress code au tango ?

Publié le par gribouille

Pas de véritable dress code au tango, sinon dans l'imaginaire où le rouge et le noir généralement dominent, le premier couleur de la passion et de la sensualité, celle qui faut agiter pour attirer le regard, l'autre, couleur (oui le noir est une couleur) du mystère et de la nuit, sobre et élégante.  En réalité,  le rouge et  le noir finissent au tango par faire un peu passe partout, puisque passablement utilisés. Mais je ne répugne pas à en porter, je suis juste toujours un peu vexée d'être en concurrence avec d'autres qui ont eu justement  ce jour là la même idée (si on peut appeler ça une idée). Copieuses !

Avec le soleil qui arrive, ouf, on sort le rose et l'orange, le bleu et le blanc, les corps ont besoin d'exulter et de transgresser. On ne va pas se contenter de ressembler à des danseurs de tango quand l'atmosphère est caliente. 

Tout est permis,

ou presque. 

Non pas que je veuille faire ma Christina ou mon Marc Beaugé, parce que je n'ai jamais été 1. mannequin, 2. journaliste, , mais franchement  les gars, LE BERMUDA EST A PROSCRIRE. Verboten. ou si tu préfères en hindi निषिद्ध ! 

Dans le monde relativement élégant des milongas, c'est  de la citronnelle bon marché, le répulsif par excellence. Un tue-toute-velléité-de-te-dire-oui-on-danse. C'est une demi-mesure, un truc entre le pantalon et le short qui n'arrive pas à se décider,  qui t'ôte tout désir : pourquoi donc irai-je me  frotter aux jambes pleines de poils du mec ? m'afficher avec des socquettes qui se ridiculisent dans des chaussures de tango ? 

Ou sinon les mecs, vous avez les mollets d'un première ligne,  qui vient de passer l'été au soleil. Les pectoraux qui vont avec. Et la gueule d'un bad boy. Un genre. 

Dans le cas contraire, avec votre bermuda de petit garçon, faites du vélo (Paris-Meaux par exemple.)...

Alors tu me diras : et les filles ?

hé bien les filles elles peuvent tout. Pour la simple raison qu'elles ont des talons hauts qui subliment n'importe quelle tenue, donnent cambrure et légéreté. Et puis on n'a pas de poils aux jambes. 

Pour ma part, plus ça va, plus j'affectionne le jeans accompagné d'un tee-shirt. J'adore.  Simple, efficace. Pratique. Mais  le bermuda tout de même - jamais. 

 

Publié dans fouillis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article