ça a failli être une soirée tango...

Publié le par gribouille

J'ai hésité à me commander un panaché tango pour justifier mes chaussures posées sur la table. Me suis ravisée estimant que ça serait un peu léger. J'ai picoré mon pop corn, siroté ma bière. Hésitante. J'y vais j'y vais pas. Ai décliné le pile/face pour choisir un autre jeu de hasard : si d'ici la fin de ma bière un chauve passe j'y vais.  Aucun vrai tondu : ils avaient tous sorti la moumoute. Qu'est-ce qui t'empêche ? te retient ? Peut-être bien la flemme. Ou peut-être qu'à Paris l'été, excepté les extérieurs, il n'y a pas grand chose. La bière finie, me suis décidée pour le Caminito. Rentrant d'une rando en pays du Gévaudan, j'y ai vu un présage. Suis le chemin, il te mènera quelque part. --->> https://binged.it/2LfGOPp

Par les fenêtres, deux couples dans la pénombre entrain de danser. Un visage de femme  esseulé dans un coin au fond. Piégé. Suis repartie illico sur mon vélo. Libre. Mais sans tango. 

Tout de même danser commence à me manquer...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Claudine 23/07/2018 18:32

Dans le tango, (comme en peinture , je fais semblant de m'y connaître, en peinture !) il y a aussi des à-plat" pour mieux apprécier....la prochaine milonga....

gribouille 28/07/2018 07:20

oui c'est comme avec le vélo aussi, quand le vélo est à plat, ça permet d'apprécier quand ça gonfle…:):)